Maison de la poésie Revue L’Arbre à Paroles Imprimerie Le CEC Plume et Pinceau Auteurs en Résidence Le Théâtre Galerie expo
 
 
 

Zone slam - Anthologie


ISBN : 978-2-87406-501-9
Nombre de pages : + 200
Parution : Mars 2011
Auteur : Collectif
Titre : Zone Slam
Collection : anthologie slam
Format : 13 X 20
Prix : 15 € (frais d'envoi inclus)

 
 
 

Extrait de la préface

Cette anthologie n’est pas une anthologie ! Parce que la raison d’être de ce livre Zone Slam n’est pas de rassembler puis de présenter sur papier des textes dont ce n’est pas le dessein. La plupart des textes reproduits ici ont en effet été conçus pour l’oralité, parfois même DANS l’oralité.
Ces textes ont été créés pour le slam, cette zone de parole poétique implantée à Liège voici cinq ans déjà. Dans cette série de livres nous tenterons d’évoquer, à Liège et ailleurs, et par petites touches successives, ce formidable mouvement qui, depuis 1984, revivifie la poésie tout en lui redonnant un public. Nous savons que le pari de le raconter dans son entier est impossible. La trace ne fait pas la bête. Mais elle peut en suggérer la silhouette...

 

Dominique Massaut

 

Mon visage


Je suis Psyché, miroir double face. La roue de la fortune s'est bloquée d'un côté sur une femme frileuse, encapuchonnée, quasi voilée, en deuil. Femme tragique de théâtre antique. Pas de baraka ! C'est la Vierge au pied de la croix, la mère de douleur, envahie par les eaux abyssales, tsunami colossal, Neptune jailli des eaux, fomentant la noyade des naïades. Installant sa tour de Babel du patriarcat et de la vérité unique. Ave Maria, nappe amidonnée, brebis galérienne, SOS Service... C'est ma Marie.
Mais d'un autre côté, si des milliers de bestioles finissent par ronger du bois, imaginez-vous les sabots d'un âne, ça fait du dégât ! Au bout de cinq bonnes décennies, Babel a commencé à être ébranlée, la maison-mère, la maison-Dieu s'est écroulée pan par pan. Mais Marie a continué à espérer, à persévérer. Maintenant, avec les télécommunications modernes, elle a souvent au bout du fil son profil espiègle, un âne déjà sur l'autre côté du coteau. Un âne toujours serviable : OK pour porter le bât, mais avec légèreté, OK pour mettre bas, mais sans rester chaussettes célibataires. Ah, l'âne de derrière les fagots, retrouvant le fil d'Ariane, une parole rivière d'or, un torrent de vie et de création, sourire d'espoir et de joie par le haut et par le bas, rivière florissante aussi, prête pour la jouissance. Mon Anne !
Demain, il fera beau...


Anne-Marie Destordeur