Maison de la poésie Editions L’Arbre à Paroles Revue L’Arbre à Paroles Imprimerie Le CEC Plume et Pinceau Auteurs en Résidence Le Théâtre Galerie expo
 
 
 

Saleh Diab (France)


Saleh Diab - en résidence du 11 novembre au 7 décembre 2015
Saleh Diab est né à Alep (Syrie) en 1967, il vit en France depuis 2000. Poète, critique littéraire, il a travaillé à Beyrouth pour le supplément littéraire du quotidien “Al-Nahar” de 1995 à 2000. Il a également collaboré à d’autres quotidiens (“Al-Hayat”, “Nida El Watan”, “Assafir”…). Il est arrivé en France en 2000 à l’invitation du festival “Voix de la Méditerranée” (Lodève) et a rejoint l’équipe du comité international de coordination du festival où il a été chargé de la coordination avec le monde arabe jusqu’en 2009.
Il a ensuite collaboré avec l’équipe du festival “Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée”, à Sète. À partir de sa sélection de poètes arabes invités à ce festival paraissent chaque année, chez Al Manar et Voix Vives, un ou deux recueils de poèmes.
En 2005, à l’université de Paris VIII, il a obtenu un master I sur La poésie arabe féminine après Nazik Al-Mala’ika (mention “très bien”) et, en 2006, un master II (Le corps dans la poésie arabe écrite par les femmes de 1960 à nos jours, mention “très bien”). En 2012, il a soutenu une thèse de doctorat intitulée Le poème en prose arabe : la poésie arabe contemporaine (mention “très honorable” avec les félicitations du jury- Paris VIII).
Il poursuit en ce moment ses travaux sur la poésie arabe contemporaine dans le cadre d’ouvrages à paraître prochaînement.

Recueils et études

J’ai visité ma  vie
, préface  Daniel  Leuwers, traduit par Annie Salager et l’auteur, éditions le Taillis Pré, Bruxelles, 2013, prix Thyde Monnier  de la SGDL, 2013.
«ترسلين سكينا أرسل خنجرا» Je t’envoie un couteau tu m’envoies un poignard, éditions Sharqiat, Le Caire, 2009.
«نوارس سوداء», Des Mouettes noires, anthologie de  poésie syrienne, éditions Maison de la Poésie, Alger, 2008.
Récipient de douleur, une étude sur la poésie arabe féminine d’aujourd’hui, éditions  Clapas, 2007.
«صيف يوناني» , Un Eté grec , éditions Mérite, Le Caire, 2006.
«قمر يابس يعتني بحياتي» Une lune sèche veille sur ma vie, éditions Dar Al Jadid, Beyrouth, 1998.
 Une lune sèche veille sur ma vie, préface Jean Marc Debenedetti, traduit par  Mohammed El Amraoui et Catherine Chareau, éditions Comp’Act, Chambéry, 2004.

Ses poèmes ont été traduits en anglais par Paul Roddie et John Doherty, en espagnol par Ahmad Yamani et Mohamed Ahmed Bennis ainsi que par Patricio Sanchez, en italien par Claudio Pozzani, et en hébreu par Joseph Sadan et Marlena Braester.

Traductions 

Du français en arabe:

«كما لو كان حديقة » Comme pour être un jardin, de James Sacré, éditions Tawbad, 2008.

De l’arabe en français :

Femme, j’aurais voulu ne pas l’être, de Huda al-Daghfag (éditons Dar al-Farabi, Beyrouth,) 2009.
Otages, de Salah Faïk (éditions Voix Vives, Al-Manar, Paris) 2011.
Chemin de Damas, de Nuri al-Jarrah (éditions Voix Vives, Al-Manar, Paris) 2014.

Il a également traduit des poètes d’expression française pour des revues et des journaux de langue arabe : Jean-Yves Masson, Jacqueline Risset, Marie-Claire Bancquart, Gabrielle Althen, Annie Salager, Liliane Giraudon, Patrick Dubost, Siham Bouhlal, Sapho, Rachida Madani, Philippe Tancelin, Michel Thion, Mohammed Hamoudane, Antoine Simon, Reza Afchar Nadéri, Abdelmajid Benjelloun, Karina Benziada….  Il a publié des poèmes dans des revues françaises, notamment “Autre Sud”, “Poésie1”, “Poésie première”, “Résonance générale”, “Lieux d’être”, “Urdla… ça presse…” et étrangères (“Banipal”, “Alhucema”, “Iton 77”  ainsi que dans des anthologies (Voix de la Méditerranée, Lodève, 2008, éditions Clapas ; Voix de la Méditerranée, Lodève, 2009, éditions Clapas ; Voix Vives, Sète, 2010, éditions Encre et lumière ; Voix Vives, Sète, 2011; Voix Vives, Sète, 2012, Voix Vives, Sète, 2013, Voix Vives, Sète, 2013. Voix Vives, Tolède 2014.