Maison de la poésie Revue L’Arbre à Paroles Imprimerie Le CEC Plume et Pinceau Auteurs en Résidence Le Théâtre Galerie expo
 
 
 

Langue morte suivie du flou - Caroline Coppé


ISBN : 978-2-87406-418-0
Nombre de pages :
Parution : 2009
Auteur : Caroline Coppé
Titre : langue morte suivie du flou
Collection : L'Arbre à paroles
Format : 13 X 20
Prix : 12 € (frais d'envoi inclus)

 
 
L'auteur

Caroline Coppé est née à Bruxelles. Elle fut lauréate du concours biennal de poésie en Communauté Wallonie/Bruxelles (La Pyramide 2000), et lauréate du concours de poésie "poète toi-même" à Arras (France), 2000. Elle vit et travaille à Bruxelles.

Recueils

Embouchures, L'Arbre à paroles, 2001;
Apparences, L'Arbre à paroles, 2005.

Le livre

Notes d'un dévoilé

J'ai toujours rêvé d'avoir un visage authentique. Récemment, j'ai demandé à la vendeuse d'un magasin de m'en fournir un. Elle m'a répondu que ça ne s'achète pas, un visage authentique, puis elle a ajouté : "mais il est bien votre visage, il est très adapté ! Pourquoi en voulir un autre ?".

Je sais que mon visage manque d'authencité. Lorsque je rentre chez moi, j'allume la télévision, puis je tente de capter cette authenticité sur les visages qui défilent. Il arrive parfois que je la capte. J'essaie alors de l'imiter. Mais c'est là que tout se gâte,car l'authenticité est impossible à copier. Et je me rends compte alors que mon visage ne ressemble plus à rien.

Je me promène parfois dans les rues et j'essaie d'oublier cette quête. De temps en temps pourtant, je me regarde furtivement dans les vitrines des magasins, on ne sait jamais, que juste à ce moment-là, l'authenticité ait élu domicile sur mon visage, mon impossible visage.

Argumentaire

Plusieurs voix se hèlent, se heurtent puis se condensent - ou plutôt : densifient leurs propos - en une polyphonie étrange, bigarrée, tendue. La langue morte, à laquelle se réfère le titre, ressuscite sous les formes d'une dizaine d'avatars (de la morte vivante à la morte enfantine, de la morte habitée à la morte morte), ce qui assure au recueil diversité contradictoire et flou intrigant.
Ajoutons que ces pages déploient leur richesse mystérieuse sous l'oeil bienveillant d'Artaud le Momo - cité en exergue : pas étonnant, dès lors, qu'elles procèdent essentiellement du souffle, de la souffrance et du soufre...