Maison de la poésie Editions L’Arbre à Paroles Imprimerie Le CEC Plume et Pinceau Auteurs en Résidence Le Théâtre Galerie expo
 
 
 

De quelques hauteur(s) - revue 133-134


ISBN : 978-2-87406-388-6
Nombre de pages :190
Parution : Automne-Hiver 2006
Auteur : Collectif
Format : 12x20 cm
Prix : 15 € le tome de 2 numéros / 25 € l'abonnement de 4 numéros

 
 
Revue Trimestrielle
Un numéro thématique. Une rubrique « lectures ». Une rubrique « revue des revues ». Outil intéressant pour les enseignants, les universitaires, es normaliens et les élèves des deux cycles du secondaire.

SOMMAIRE
Taha Adnan, Marie-Noëlle Agniau, Max Alhau, Nicolas Ancion, Horia Badescu, Anne Bonhomme, Véronique Daine, Rio Di Maria, André Doms, Julien Dunilac, Roger Gonnet, Georges Jacquemin, Cathy Leyder, Paul Mathieu, Émeric de Monteynard, Dany Moreuil, Michel Passelergue, Pierre Schroven, Nicole Spandre-Provost, Jean-Pierre Vallotton et Véronique Wautier

en mémoire
Geneviève Vidal : André Rochedy

portrait
Serge Wellens : Parler pour détourner la nuit

l’œil à l’œuvre
Regards sur Alexandre Voisard
Tristan Sautier : Révolution de Maïakovski

médaillons
Nathalie Blaise, Claude Albarède, Michel Dunand et Joël Poiret

post-scriptum
Pierre Schroven à Trois-Rivières

lectures
Claude Albarède, Denise Borias, Jean Chatard,
Francis Chenot, Michel Lamart, Béatrice Libert,
Paul Mathieu et Michel Passelergue

à propos de
Serge Basso de March, Jeanine Baude, Jean-Louis Bernard, Gérard Bocholier, Michel Bruneau, Hervé Carn, Michel Cosem, Couquiaud, Dhainaut, Josée Ensch, Bernard Grasset, Léopold Ho.mann, Joubert,
Bernard Légaz, Jean-Pierre Lesieur, Michel Mourot,
Ouellette, Frédéric Jacques Temple, Michel Van Schendel et Louise Warren

extrait
Véronique Daine
Le temps est venu de la matière mortelle.
On avance dans la division de l’eau, la fraction
des oiseaux. Plus tranquilles qu’avant – mais le
peut-on vraiment ?
Avant, on avançait à coups de couteau dans le
Il fallait sortir, sortir à tout prix. Jaillir.
Avant, on ignorait que seul le dehors existe.
Après, ce serait le ravalement, l’épaisseur tout
entière dans la bouche. Et la bouche cousue.
Le temps commence de la matière mortelle.
Mais le peut-on vraiment ?



Le monde connu s’arrête ici.
Au-delà commence le corps, une lézarde
entre la bouche et les mains où l’on
retrouve parfois des ossements

(Les révoltes)


Dans la même collection :
Revue 127 : des îles
Revue 128 : autour d’Anne-Marie Smal
Revue 129 : épines de prose et rosée de sens
Revue 130 : se souvenir de Jean-Marie le Sidaner
Revue 131-132 : aux sources de Trois-Rivières