Maison de la poésie Revue L’Arbre à Paroles Imprimerie Le CEC Plume et Pinceau Auteurs en Résidence Le Théâtre Galerie expo
 
 
 

De deux choses lunes - Francis Chenot - Rio Di Maria


Untitled Document

ISBN : 978-2-87406-487-6
Nombre de pages : 62
Parution : 2010
Auteur : Francis Chenot - Rio Di Maria
Titre : De deux choses lunes
Collection : L'Arbre à paroles
Format : 13 X 20
Prix : 10 € (frais d'envoi inclus)

 
 



Les auteurs

Francis Chenot est né le 6 mars 1942 à Petitvoir, à l’époque commune de Tournay (qui comprenait aussi le hameau de… Verlaine) englobée depuis dans Neufchâteau. De l’Ardenne, il a gardé les silences têtus et l’économie de mots qui caractérisent son écriture. Fondateur avec Francis Tessa, de la Maison de la poésie d’Amay et des éditions de l’Arbre à paroles, il a, en effet, peu publié : une quinzaine de recueils et de plaquettes en quarante ans. Deux titres importants : Mémoire de schiste (en 1981 à… l’Ardoisière – et prix René Lyr 1982 – réédité en 1990 à l’Arbre à paroles) et Le principe de solitude (et autres fragments de conjuration) en 1997 à l’Orange bleue.
Des recueils qui, avec leur distance vis-à-vis de la mondanité littéraire, lui vaudront le prix Arthur Praillet 1997. Fin 2003, paraissent les Carnets d’écorce, selon lui son livre le plus abouti qui le consacre comme un poète échappant aux catégorisations faciles. En 2006, Bûcheronner le silence paraît en coédition à l’Arbre à paroles et aux écrits des forges, ce recueil marque une continuité évidente entre pays de forêts et de neige dont il est question dans cette médiation habitée par bien autre chose que le seul silence. Et enfin en 2009, Petits matins dans la collection Buisson ardent de l’Arbre à paroles. Rédacteur en chef du bimestriel Une autre chanson pendant vingt-huit ans, il est aussi le directeur de la revue l’Arbre à paroles.
Rio Di Maria est né le 18 juillet 1946 à Canicatti (Sicile) où il a vécu jusqu’à l’âge d’onze ans. Avec sa famille, vie précaire comme tout Sicilien non assujetti à la Mafia ou aux nantis. émigration. De 1946 à 1960, la moitié d’une ville de plus de cinquante mille habitants a émigré vers les états-Unis, Canada, Venezuela, Argentine, Australie, Angleterre, Allemagne, Suède, Danemark, France et Belgique. Rio réside dans la région liégeoise depuis 1957. études commerciales. Quarante ans de travail dans une entreprise métallurgique. Marié à Viviane : trois enfants. Premiers poèmes en 1965. En 1967, rencontre des Francis, Chenot et Tessa. 1967, premier poème publié dans la revue Asphalte que dirigeait Francis Chenot. Il participe depuis à l’aventure poétique de Vérités d’abord et l’Arbre à paroles ensuite. Premier recueil en 1973. Passionné de cinéma et de peinture, il filme les soirées de poésie depuis1994 ; mémoire de l’Arbre à paroles à partager.

 

Publications :

à travers l’aube, Henri Fagne, 1973 – Festin de lumière, Vérités, 1975 – Dérive d’azur, Vérités, 1978 – Tumulte de lèvres, Vérités (La boîte à poèmes), 1978 – éblouissements d’exil, L’Arbre à paroles, 2006.

Le livre
:

En cinquante sizains croissants ou décroissants, deux jumeaux allaités à la Louve alternent leurs voix et caractères : à Di Maria l’italique, à Chenot le (gallo-)romain, pour dire De deux choses lunes, deux choses louves. Deux choses lunes : la nuit vide et le rêve plein ; deux choses louves : la grande famine et le cercle fraternel. Comme l’air a ses oiseaux et la mer ses baleines, la terre aussi porte ses animaux chanteurs qui vocifèrent ou déplorent. Enragés ou dolents en d’invariables et renaissantes lunaisons, les poètes sont d’insatiables enfants-loups que hante cette incertaine espérance : «Partir plus loin qu’ailleurs»...

Guy Léga


Extrait :

L’un dit « lundi » et vous pensez « lune »
et l’autre se lève louve en chasse En châsse
Que célèbrent nombre de noms de lieu :
La Louvière Louvain Louvegné Louvigny…
Comme si la toponymie gardait souvenance
de lointains passages et de peurs anciennes

 

 

Nuits de brouillards et bruits de peurs
anciennes
Veuve louve esseulée en louvoyage sur langue
de terre
palpe les pierres interroge les signes
d’une lune inédite
trouve deux bambins d’air et de douleur
au bord des marais ineffleurés d’un Latium
primitif
Allumée de miséricorde elle allaite les jumeaux