Maison de la poésie Revue L’Arbre à Paroles Imprimerie Le CEC Plume et Pinceau Auteurs en Résidence Le Théâtre Galerie expo
 
 
 

Dans le désordre du monde - Michel Lamart




ISBN : 978-2-87406-478-4
Nombre de pages : 74
Parution : 2010
Auteur : Michel Lamart
Titre : Dans le désordre du monde
Collection : L'Arbre à paroles
Format : 13 x 20
Prix : 10 € (frais d'envoi inclus)

 
 
L'auteur

Michel Lamart est né le 31 mars 1949 à Reims.
Après une carrière consacrée à l’enseignement des lettres et de la philosophie, se consacre entièrement à l’écriture. Vit à Reims. Critique dans de rares revues (Diérèse, Brèves, L’Arbre à paroles). Auteur, compositeur et interprète.

Publications :

Le bel aujourd’hui, fables, Cadex éditions, 1997 – Tel que, Carnet, 1997, éditions Alibis, 1998 – Histoire de l’homme en 10 leçons, La porte, 1998 – Histoire de l’homme, cours complémentaire, La porte, 1999 – Bleuet 17, roman, éditions Diabase, 1999 – Love, roman, éditions Naturellement, 2000 – Pensées du bocal, La porte, 2001 – Quelques petites choses en forme de machin, roman, éditinter, 2001 – Sept premiers jours, nouvelle, Zorn, 2001 – Du désir d’être nu (parmi les signes), La porte, 2003 – Nommer l’ombre, L’Arbre à paroles, 2003 – Sourire de Rheims, Le Laquet, 2003 – Saisir la saison, La porte, 2006 – Cahier du jour carnet de nuit, L’Arbre à paroles, 2006 – Riches heures de Séraphine au sang lisse, La porte, 2009.

Le livre
:

Le poète Michel Lamart n’est pas né rue Ferrer à La Louvière et il n’a pas connu Chavée. Pourtant, ce Rémois pratique allègrement, sur un rythme ternaire, l’aphorisme à la façon des surréalistes wallons. Ainsi «Un tabouret / Pour asseoir / Sa réputation» («Il ne faut jamais ternir sa mauvaise réputation», disait notre Achille). Parfois, cela pétille gentiment gaulois : «La crêpe / Se met à poêle / Pour qu’on la saute» ou «Le slip / N’est pas coté / En bourse». Souvent, le propos se fait métaphysique lorsque «L’escalier / Rêve / De littérature» alors que «Le dictionnaire / Aura sans doute / Le dernier mot», ou, tout simplement, poétique puisque «L’horloge / Regrette / Le temps perdu». Une manière souriante de mettre, à défaut d’harmonie, un peu d’humour Dans le désordre du monde et de le rendre un peu plus habitable, car «La girouette / Ne se plaint pas / D’être dans le vent»…

Francis CHENOT

Extraits :

Le puits
Interroge la Vérité
Manquerait-elle de profondeur ?

Plume
Tu t’exonères de ta légèreté
En écrivant

La marmite de Socrate
Se rengorge : comment
Oter la beauté à la beauté ?